5 solutions efficaces pour récupérer vos loyers impayés !

Si la situation de propriétaire fait rêver un grand nombre de Français, cela peut aussi virer au cauchemar. En effet, cela arrive quand les locataires ne sont plus en mesure de s’acquitter du paiement de leur loyer. Il s’agit d’une situation aussi délicate pour le locataire que pour le propriétaire. Personne n’aime avoir des dettes et les propriétaires comptent sur ce revenu. Certaines situations semblent insolubles tant les sommes en jeu sont importantes, à force de cumuler les loyers impayés . Afin de vous accompagner, vous trouverez dans cet article 5 solutions efficaces pour récupérer vos loyers impayés!

Solution n° 1 : Lancer la procédure de recouvrement des loyers impayés

Lorsque vous remarquez que votre locataire ne vous verse plus le paiement pour vos loyers, nous vous conseillons de commencer par lancer une procédure à l’amiable plutôt que d’entamer une procédure agressive.

L’important est donc de commencer par trouver une solution à l’amiable. Vous pouvez donc commander votre locataire par téléphone, mail ou par simple courrier afin de comprendre les raisons de ses difficultés. Vous pouvez lui proposer un échéancier ou de diminuer le montant de la créance.

Si vous ne recevez pas de réponse de votre locataire malgré vos efforts, vous pouvez envoyer à votre locataire un courrier recommandé avec accusé de réception avec une date butoir pour le paiement des sommes dues.

Si votre locataire bénéfice d’une aide au logement, vous avez l’obligation de prévenir la Caf afin qu’elle engage une procédure de recouvrement. Avant d’aller plus loin dans vos démarches pour récupérer vos loyers impayés, privilégiez toujours une solution à l’amiable.

Solution n° 2 : Contacter le garant de votre locataire

Si vous ne recevez aucune nouvelle de votre locataire ou que vous ne parvenez pas à trouver une solution à l’amiable, vous pouvez passer à l’étape suivante. Il s’agit de contacter la caution de votre locataire. Vous pouvez le contacter de manière informelle d’abord pour qu’il contacte le locataire. Si cela n’a pas d’incidence, vous devrez alors envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception au garant de votre locataire en lui demandant le paiement des loyers impayés . Sans retour de la part du locataire ou du garant, vous devrez envoyer à nouveau un courrier recommandé avec accusé de réception pour défaut de paiement . Il s’agit de la dernière chance pour le locataire et son garant de vous régler les sommes dues ou de vous proposer une solution à l’amiable.

Solution n° 3 :Saisir un huissier

Si les tentatives de recouvrement des dettes à l’amiable ont échoué, vous allez devoir entamer des démarches juridiques pour récupérer les loyers impayés . Pour cela, vous allez devoir saisir un huissier afin qu’il procède au recouvrement des créances. Sa fonction l’autorise à entamer des démarches qui ne lui laisseront pas d’autre choix que de régler ses dettes. En effet, l’huissier a par exemple la possibilité de bloquer les comptes de votre locataire pour y prélever les sommes dues. Pour que l’huissier puisse s’occuper de votre affaire, vous devrez lui prouver votre identité et lui présenter le contrat de bail. Il faudra ensuite que vous salissiez le tribunal de grande instance afin que l’huissier puisse saisir les meubles de votre locataire et les vendre aux enchères, prélever les sommes dues sur le compte bancaire de votre locataire ou directement sur son salaire.

Solution n° 4 : Résilier le bail

En cas de non paiement du loyer par votre locataire, il est normal que vous envisagiez de rompre le bail. Vous ne pourrez résilier le bail et demander l’expulsion du locataire qu’en fonction des clauses du contrat de bail. En effet, si le bail peut contenir  une clause résolutoire. Dans ce cas  la résiliation du bail peut être prononcée par un juge de manière automatique. Cette clause prévoit larésiliation du bail en cas de non-paiement du loyer et des charges à l’échéance. Par contre, si une telle clause n’est pas mentionnée dans le bail, vous devrez alors attendre que le juge vous accorde une résiliation judiciaire. Dans tous les cas, la résiliation du bail ne peut intervenir que deux mois après le début de la procédure de recouvrement. À l’issue de ce délai, vous pourrez saisir un juge d’instance pour demander la résiliation du bail.

Solution n° 5 : Utiliser l’assurance loyers impayés

Vous l’avez compris, les démarches pour récupérer des loyers impayéssont longues et complexes. Il vous faudra du temps pour récupérer les sommes dues. De plus cette situation peut vous mettre en difficulté notamment si vous avez un emprunt en cours par exemple. C’est pour cela que nous vous conseillons de souscrire une assurance loyers impayés. Et ceux dès la signature du bail avec votre locataire. Cette assurance est aussi appelée Garantie des Loyers Impayés (GLI). Cela coûte environ 2 % du montant du loyer charges comprises. Vous aurez donc l’assurance d’être indemnisé en cas de défaut de paiement du locataire. L’assurance prend également en charge les frais de justice engagés pour récupérer les sommes dues.

Cet article vous a présenté 5 solutions efficaces pour récupérer les loyers impayés . En effet, malgré toutes les précautions prises pour louer votre bien à un locataire solvable , il est possible que celui-ci ne parvienne plus à régler ses loyers. Cette situation délicate doit trouver se résoudre à l’amiable dans la mesure du possible. Sinon, vous devrez engager des poursuites juridiques pour réussir à récupérer les sommes dues. Si vous êtes dans cette situation, suivez les conseils de cet article pour trouver LA solution.

×
.lightbox-header .header-actions .lightbox-close { color: #fff; display: inline-table !important; }