Ces dernières années, l’investissement dans un immeuble de rapport ne cesse de gagner en popularité auprès des investisseurs immobiliers, et ce n’est pas pour rien. Après vous avoir fait un guide détaillé de ses avantages, il est temps de vous faire un article pour évoquer les risques d’un immeuble de rapport. Focus sur les points les plus importants à prendre en compte.

  Un investissement très conséquent

 Investir dans un immeuble de rapport ne se fait pas du jour au lendemain . Il s’agit d’un investissement conséquent qui demande beaucoup de liquidités. Certes, l’investisseur peut opter pour un immeuble qui ne contient que deux biens immobiliers à louer (deux lots), mais en général, les personnes intéressées par ce type d’investissement optent pour un immeuble qui en contient beaucoup plus, ce qui nécessite un budget conséquent.
En cas d’un problème qui n’est pas couvert par une assurance, les risques sont donc plus élevés. Le propriétaire doit avoir une grande somme d’argent sous forme de liquidité pour réaliser les travaux imprévus, résoudre les problèmes urgents, etc.
Que faire pour réduire le danger ? Heureusement qu’il existe une solution. Les professionnels conseillent d’investir dans un bâtiment à plusieurs en optant pour la SCI (Société Civile Immobilière). Dans ce cas, l’immeuble est géré par un seul propriétaire, mais plusieurs personnes peuvent avoir des parts de cette société et peuvent donc intervenir en cas de difficultés financières. C’est donc l’une des solutions qui permettent aux investisseurs d’éviter les risques d’un immeuble de rapport.

Un bien immobilier très difficile à revendre

Si la rentabilité escomptée n’est pas atteinte, il sera très simple de revendre un logement plutôt qu’un immeuble locatif. Certes, il est très rentable de vendre l’immeuble lot par lot (à la découpe), mais cette option implique de nombreuses démarches administratives longues : créer une copropriété, faire appel à un géomètre pour déterminer les lots, faire appel à un notaire pour rédiger le règlement, etc.).
Si le propriétaire souhaite vendre l’immeuble en sa totalité, l’opération serait sans doute difficile, puisque la demande est rare. La vente de ce type de biens immobiliers ne se fait pas tous les jours.

✓  les coûts des travaux à envisager

Pour gérer un immeuble à loyers, il est important de mener des travaux de façon régulière. Nous citons par exemple le ravalement des façades et de la toiture qui doit être fait tous les 15 ans, l’entretien et les travaux pour les ascenseurs, les chaudières, etc. Ce sont des opérations qui coûtent chères et pourraient réduire de 50% votre rendement brut.
Par ailleurs, il faut savoir que l’augmentation du revenu pourrait tirer l’imposition à la hausse. Pour éviter cela, il est conseillé de choisir le bon statut fiscal. C’est pourquoi il est préférable d’être accompagné par un spécialiste.

 

L’immeuble de rapport n’est pas facile à dénicher

Quand on veut investir dans un immeuble de rapport, il est très difficile de dénicher la perle rare. Le marché est très restreint et les offres de vente ne se publient pas de façon quotidienne. De plus, les acheteurs sont de plus en plus rares, mais aussi les investisseurs avisés.
Par ailleurs, il est très difficile de trouver des gestionnaires immobiliers pouvant donner de bons conseils, étant donné la rareté de la vente des immeubles de rapport, ce qui explique le manque d’expérience dans cet univers.

C’est le propriétaire qui gère tout

Comme vous le savez sans doute, il ne s’agit pas d’une copropriété et il n’y a donc pas de syndic. Le propriétaire de l’immeuble est la seule personne à gérer cet investissement locatif, mais aussi le seul à tout payer ! Et quand on parle de travaux lourds, comme la rénovation ou l’installation d’une toiture par exemple, l’investisseur doit être capable d’anticiper les dépenses pour éviter les éventuels problèmes financiers par la suite.

Il est difficile de trouver un immeuble rentable

Comme déjà précisé ci-haut, il est difficile de dénicher un immeuble à loyers, puisque les offres sont rares, vraiment ! C’est l’un des risques de l’immeuble de rapport.
Le nombre d’immeubles locatifs mis à la vente n’est jamais très élevé et il est donc difficile de trouver un investissement rentable, surtout lorsqu’on souhaite acquérir un immeuble au centre-ville de Paris par exemple. Les offres sont quasiment absentes. Pour éviter les mauvaises surprises, il est indispensable de prendre en compte de nombreux critères pour dénicher la « perle rare ».

Investir dans un immeuble d’une dizaine de lots, c’est mettre tous vos œufs dans le même panier. Or, les experts ne cessent de répéter que la diversification est la meilleure piste à suivre pour prendre le moins de risques possibles.
En investissant dans un immeuble de rapport, le propriétaire investit dans un seul endroit. Il opte pour la concentration et non pour la diversification. Si le quartier se dégrade par exemple, les logements pourraient se vider les uns après les autres. C’est pourquoi il est primordial de mener une étude de marché très pointue pour choisir le bon emplacement. C’est le critère le plus important à prendre en compte.
Investir dans un immeuble à loyers est un vrai défi . L’investisseur doit être motivé et persévérant. Il est important de partir sur de bonnes bases et ne jamais vous lancer sans connaissances et sans une équipe qui vous entoure. Ainsi, vous serez sûr de mettre toutes les chances de votre côté pour rentabiliser votre investissement immobilier.
Pour éviter les risques d’un immeuble de rapport, rien ne vaut mieux donc que d’être accompagné et conseillé par un spécialiste qui connait très bien le marché immobilier à Paris et en Île-de-France. Besoin d’un professionnel qui pourra vous aider à prendre les bonnes décisions ? Nos experts sont là pour vous. N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe !

×
.lightbox-header .header-actions .lightbox-close { color: #fff; display: inline-table !important; }