La copropriété et ses spécificités

La copropriété et ses spécificités

Le statut de copropriété concerne les immeubles divisés en « lots de propriété » entre au moins deux personnes propriétaires. Ces immeubles doivent également présenter des parties communes. Cela signifie, par exemple, que si vous investissez dans un appartement faisant partie d’un immeuble, vous êtes copropriétaire. Ce statut vous concerne donc.

Qu’est-ce que le statut de copropriété ?

Le contenu de ce statut est riche et complexe. Voici une présentation concise de quelques points clés du statut :

  • Parties communes et privatives
  • Charges, répartition et quotes-parts
  • L’assemblée générale de copropriété
  • Le syndicat de copropriété

Les avantages de la copropriété

Le syndic s’occupe de l’entretien de la copropriété. Ainsi, gagne un temps imaginable. De plus, le règlement de propriété fait le point sur les parties privatives et communes. C’est ce qui permet d’éviter toutes les mauvaises surprises.

Par ailleurs, les dépenses faites contribuent à l’amélioration du confort des copropriétaires, ce qui apporte de la valeur ajoutée à la copropriété.

Aussi, il faut savoir que la copropriété coûte moins cher qu’une propriété normale. Pourquoi ? Puisque les frais sont partagés. Plus il y a des copropriétaires, moins les charges seront lourdes.

Parties privatives et communes

Dans les copropriétés, on distingue les parties privatives et les parties communes. Les parties privatives représentent les parties qui appartiennent exclusivement à l’un des copropriétaires. Ces derniers peuvent donc faire usage de leurs propres parties privatives ainsi que des parties communes qu’ils se partagent.

Les parties communes sont les parties d’un immeuble, bâtiment et terrain confondus, dont tous les copropriétaires peuvent faire usage. Toutefois, le règlement de copropriété peut prévoir un droit de jouissance exclusif d’une partie commune à un copropriétaire (par exemple, un jardin).

Un copropriétaire est libre d’effectuer des travaux dans ses parties privatives, à condition que les parties communes n’en soient pas affectées.

Répartition des charges et quotes-parts

Les charges de copropriété sont l’ensemble des frais liés à son fonctionnement. Il en existe trois catégories : les charges de conservation, les charges d’entretien et les charges d’administration.

Par défaut, les charges d’un copropriétaire sont proportionnelles à la valeur de ses parties privatives comparée à la valeur totale de l’ensemble des parties. Ainsi, la valeur des parties privatives d’un lot de propriété définit la quote-part des parties commune à laquelle il est affecté.

Par ailleurs, la répartition des quotes-parts se fait dès la mise en place de la copropriété. La quote-part affectée à chaque lot tient compte de sa consistance, de sa superficie et de sa situation. La destination – ou l’utilisation – des parties privatives n’intervient pas dans le calcul des quotes-parts.

À lire également : comment acheter le bon bien immobilier ?

Conseil syndical de copropriété

Les copropriétaires sont représentés par un syndicat quand le statut de copropriété prend effet. Le syndic est élu en assemblée générale. A noter qu’il peut être professionnel (et donc rémunéré) ou bénévole (dans ce cas, le syndic est l’un des copropriétaires).

Par ailleurs, le syndicat est en charge de la gestion des parties communes. En cas d’atteinte aux copropriétaires ou aux tiers résultant d’un manquement à responsabilité (défaut d’entretien, vice de construction…), le syndicat est compétent.

Lorsque le syndicat est sous forme coopérative, un président est élu par le conseil syndical, composé de membres de la copropriété. Ce président assure le rôle de syndic. Le conseil syndical assiste le syndic et veille au respect de ses responsabilités.

Pour résumer, nous avons :

  • D’une part, le syndicat, qui est composé des copropriétaires. Il est assigné à la gestion des parties communes
  • D’autre part, le syndic, élu par l’assemblée générale des copropriétaires, qui représente le syndicat de copropriété et administre les parties communes. Il peut être professionnel ou bénévole.

Plus d’informations sur le statut

Besoin d’un renseignement ? N’hésitez pas à nous contacter !

img

admin

Articles Similaires

Le fonctionnement de l’assurance loyer impayé

L’assurance loyer impayé est un dispositif que les propriétaires utilisent pour sécuriser leur...

continuer la lecture
par partenairepgi

Le contrat de location meublé

Le bail de location meublé est tout à fait différent du contrat de location classique. De...

continuer la lecture
par partenairepgi

Les frais et coût de la gestion locative

Vous avez pris la décision de confier la gestion de votre bien immobilier en location à...

continuer la lecture
par partenairepgi

Rejoignez la discussion

×