Le nouveau Palais de justice de Paris

Le nouveau Palais de justice de Paris

Le lundi 23 avril dernier prenait place la première audience dans le nouveau Palais de Justice de Paris. Les professionnels de la justice ont en effet dit adieu à l’Île de la Cité. C’est désormais dans le quartier des Batignolles, dans le 17e arrondissement, qu’ils pourront exercer leur profession. Du haut de ses 160 mètres, le nouveau Palais de justice de Paris est situé dans une « cité judiciaire » qui accueille également la police judiciaire ainsi qu’une Maison de l’ordre des avocats.

Malgré le caractère urgent et indispensable de ce déménagement, les nouveaux lieux du Palais de justice de Paris ne font pas l’unanimité. Sur les réseaux sociaux et dans les médias, plusieurs points ont suscité des polémiques autour du nouvel édifice. Un bel exemple de l’importance des locaux en immobilier d’entreprise.

Un déménagement nécessaire

C’est un chantier sans précédent qui s’est achevé en juin dernier. Les vitres du nouveau tribunal se dressent au nord ouest de Paris, et sont un élément phare du paysage immobilier. 62 000 m2, 38 étages, 50 ascenseurs et 90 salles d’audience, autant de chiffres révélateurs de l’envergure de l’ouvrage.

D’un aspect traditionnel à une architecture bien plus contemporaine, le bâtiment donne un souffle de modernité à la justice. Le déménagement met un terme aux salles et bureaux parfois trop étroits, l’usure des murs ou l’obscurité des salles d’audience. Et surtout, il met un terme à des conditions de travail qui n’étaient plus adaptées.

Ancien tribunal de Paris © Nitot

Selon Jean-Michel Hayat, président du tribunal, les anciens locaux ne permettaient pas le bon exercice des fonctions de la justice. Accueillis dans des bureaux trop petits, les juges étaient parfois contraints de travailler à quatre ou cinq dans la même pièce. L’obscurité était également un problème. Sans renier le charme du tribunal de la Cité, il était largement en faveur d’un renouvellement des locaux et, par conséquent, des conditions de travail.

Cependant, depuis l’arrivée des occupants dans leur nouveau lieu de travail, de nombreuses réserves sont émises.

Une perte de charme

Les habitués de l’ancien tribunal de Paris situé sur l’Île de la Cité regrettent parfois profondément le charme de l’établissement. Son cadre, ses colonnes ou encore sa vue sur la Seine étaient des éléments auxquels ils étaient attachés. Certains revendiquent les racines de leur carrière dans ce lieu qu’ils ont dû quitter.

Désormais, ils parlent d’un tribunal déshumanisé. Bien que l’amélioration des conditions de travail était le principal objectif du déménagement, certaines problématiques persistent. Les lieux ne permettent par exemple pas de cohésion entre les avocats et les magistrats. Des problèmes de parking et de toilettes partagés sont également mentionnés.

Des box vitrés controversés

En salle d’audience, les prévenus sont installés dans des box vitrés, certains étant complètement clos. La communication des prévenus se fait donc à travers un micro. Cette séparation suscite la colère de nombreux membres du corps judiciaire. Selon eux, ces box posent des problèmes du respect de la dignité des prévenus. En plein jugement, cette disposition porterait « atteinte à la présomption d’innocence » et empêcherait le plein exercice des droits de la défense.

Alors que la justification de telles structures est le renforcement de la sécurité, selon l’ordre des avocats de Paris, ce motif serait loin d’être exclusif. Les motivations officieuses seraient en effet « d’économiser des escortes policières ».

Sécurité et fluidité incompatibles ?

Des mesures de sécurité très pointues on été prises dans l’aménagement du nouveau tribunal de Paris. Reconnaissants de leur sûreté, les usagers mettent toutefois en cause la fluidité de la circulation dans le bâtiment.

Contraints de passer chaque porte avec un badge, ils critiquent l’accessibilité altérée des différentes zones. Ils relèvent des problèmes liés à l’électronique, des déclenchements de sirènes intempestifs, ou encore la possibilité de rester bloqué. Un avocat a même du lancer un appel à l’aide sur Twitter pour être libéré d’une salle d’audience dans laquelle il est resté coincé.

Parfois priés de se présenter 1h avant leur audience, les avocats s’indignent contre des mesures de sécurité très prononcées. Ce qui ne va pas dans le sens de l’appropriation des lieux par chacun des occupants.

En immobilier d’entreprise, l’importance des locaux est la même. Il est vital de veiller à la pertinence des bureaux en termes de valeur d’entreprise et de besoins organisationnels. La cohésion, la productivité et la fidélité des salariés sont de mise !

À lire également : conseils pour bien choisir ses bureaux d’entreprise

img

admin

    Articles Similaires

    Le contrat de location meublé

    Le bail de location meublé est tout à fait différent du contrat de location classique. De...

    continuer la lecture
    par partenairepgi

    Les frais et coût de la gestion locative

    Vous avez pris la décision de confier la gestion de votre bien immobilier en location à...

    continuer la lecture
    par partenairepgi

    La gestion locative

    La gestion locative  exige la signature d’un contrat de location entre le propriétaire et le...

    continuer la lecture
    par partenairepgi

    Rejoignez la discussion

    ×