Les avantages de la loi PINEL pour un proprio bailleur ?

La loi PINEL a vu le jour pour inciter à l’investissement locatif, et ce en proposant aux investisseurs des réductions d’impôts très importantes, sous certaines conditions. Il s’agit d’un dispositif avantageux pour les locataires et les propriétaires. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les avantages de la loi PINEL pour un proprio bailleur. Allons-y !

La loi PINEL en quelques mots

Avant de détailler les avantages de la loi PINEL pour un proprio bailleur, il est important de comprendre le fonctionnement de ce dispositif.

Mise en vigueur le 1er janvier 2015, la loi PINEL vise à encourager les Français intéressés par l’immobilier locatif, tout en respectant certaines conditions. Elle s’adresse à tous les Français souhaitant investir dans un logement neuf, même sans apport. C’est un dispositif très avantageux pour les propriétaires bailleurs.

Pour investir en loi PINEL, le logement doit se situer dans les zones A bis, A ou B1. Les zones B2 et C sont aussi éligibles sur dérogation. Le bien immobilier doit également être neuf, réhabilité ou VEFA (Vendu en l’Etat Futur d’Achèvement), loué non meublé et à titre de résidence principale, respecter les performances énergétiques et les normes techniques en vigueur, louer à des locataires ne dépassant pas les plafonds de ressources et selon les plafonds de loyers fixés par ladite loi.

Jusqu’à 63 000 euros de réduction d’impôts

Avant tout, il faut savoir que la loi PINEL est un dispositif de défiscalisation immobilière. Elle permet au propriétaire bailleur de réduire ses impôts, et ses l’un des avantages les plus importants du règlement.

La réduction d’impôt varie selon la durée de location :

  • Une réduction de 12 % pour un engagement de 6 ans ;
  • Une réduction de 18 % pour un engagement de 9 ans ;
  • Et une réduction de 21 % pour un engagement de 12 ans ;

Prenons l’exemple d’un investisseur qui acquière un appartement à Paris pour un montant de 300 000 euros. S’il s’engage sur 12 ans, il bénéficie d’une réduction d’impôts de 63 000 euros, soit 5 250 euros par an.

Devenir propriétaire sans apport

Pour devenir propriétaire d’un logement, la plupart des Français obtiennent un crédit immobilier pour financer leur projet. Pour leur octroyer le prêt, la plupart des banques leur demandent un apport personnel, qui pourrait être conséquent. En l’absence d’un apport, un grand nombre de Français n’arrivent pas à devenir propriétaire de leur propre logement.

Fort heureusement que la loi PINEL permet aux français de devenir proprio sans apport. Pour cela, il est indispensable d’investir dans un bien immobilier neuf. Le dispositif permet de contracter un prêt et donc d’acquérir un bien sans apport personnel. En effet, les loyers perçus et la réduction d’impôt permet au proprio de payer une grande partie du prêt. De plus, il faut savoir que les intérêts du crédit sont déductibles des loyers perçus. Ainsi, le propriétaire n’aura pas à les payer.

Prenons l’exemple d’un Français qui a déboursé 150 000 euros pour acquérir un bien situé à Toulouse et s’est engagé sur une période de location de 12 ans. Ainsi, il bénéficie d’une réduction d’impôt de 31 500 euros. Il ne reste donc plus qu’au proprio à rembourser 118500 euros. Et si le loyer perçu par mois s’élève à 500 euros, soit 72 000 euros pendant 12 ans, le montant à rembourser à la banque n’est que 46 500 euros.

Préparer sa retraite

Pour préparer votre retraite, le loi PINEL peut être d’une aide précieuse. Selon les résultats d’une étude IFOP, 50 % des Français déclarent investir dans l’immobilier locatif pour préparer leur retraite.

En optant pour le dispositif PINEL, l’investisseur peut profiter du bien immobilier acheté au terme de la période d’engagement (6, 9 ou 12 ans) :

  • Le conserver comme résidence principale ;
  • Continuer à le louer et percevoir des loyers pour vivre tranquillement sa retraite ;
  • Revendre le bien immobilier et profite d’une belle plus-value ;

Attention ! La plus-value réalisée lors de la vente du bien est imposable sur le revenu, sauf s’il s’agit de la résidence principale de l’investisseur.

Se constituer un patrimoine

Choisir la loi PINEL pour investir dans l’immobilier locatif, c’est sans doute une bonne idée pour se constituer un patrimoine stable.

Selon les dires des professionnels, l’immobilier est un placement sûr et peu risqué. Selon les résultats d’une étude récemment menée, 70 % des Français indiquent que l’immobilier est leur choix numéro 1 en matière d’investissement, suivi par l’assurance vie.

Pour les investisseurs qui obtiennent un prêt pour acquérir un bien immobilier en PINEL, l’intérêt est double :

  • Les intérêts du crédit sont déductibles des loyers perçus et l’emprunteur n’a pas à payer ;
  • L’investisseur place à un taux supérieur à celui auquel il emprunte ;

Au terme de l’engagement locatif, l’investisseur est libre de vendre le bien, continuer à le louer ou l’utiliser comme résidence principale. S’il décide de le mettre à la location, il peut fixer le loyer comme bon lui semble.

Plus : Comment déclarer en loi PINEL ?

Aider et protéger la famille

Parmi les avantages de la loi PINEL pour un proprio bailleur, ce dispositif permet à l’investisseur de louer son bien immobilier à ses proches.

Depuis le 1er janvier 2015, la loi permet aux Français de louer leur logement à leurs ascendants ou à leurs descendants. Soutenir la solidarité entre les générations, tel est l’objectif du dispositif. Ainsi, l’investisseur peut à la fois bénéficier de tous les avantages cités ci-haut tout en aidant sa famille à se loger facilement.

Par ailleurs, il faut savoir que l’investisseur qui obtient un crédit immobilier pour acquérir un bien PINEL doit prendre une assurance de prêt. En cas d’accident de la vie, cette assurance protège ses proches qui n’auront aucune dette à payer. L’emprunt est couvert par l’assurance et sa famille profite du bien soit en le revendant, soit en le mettant à la location.

Comparer les annonces

Comparer